humeur

La « sur »consommation, mon avis, ou mes interrogations.

Bonjour, aujourd’hui je vais te faire part de ma modeste réflexion sur la Consommation, ou plutôt la Surconsommation. Le soir en quittant le travail, j’aime écouter Rire et Chanson. Et il y a quelque temps de cela j’était morte de rire en écoutant le talentueux Roland Magdane avec son sketch, « Le merdier ».

Depuis que je regarde YouTube, les blogs, je m’aperçois de l’influence que cela peut avoir sur notre comportement. Car on est bien au delà des spots télé, on regarde, on écoute et on lis une personne pour laquelle on ressent de la sympathie.  Je suis la première à me dire, « chouette, telle marque a sorti  sa collection de Noel ». Mais au final, au delà de l’achat plaisir, est ce que j’ai vraiment besoin de ce nouveau rouge à lèvre, de cette eau de toilette. Est ce que je vais les utiliser jusqu’au bout, sans les voir ce périmer sur une étagère. Alors, j’ai cette petite voix qui me dit que si je prend les gels douches bien sur que je vais en avoir besoin. Mais au delà, je me dit que non. Car si on réfléchi, consommer à un cout financier non négligeable, peut même avoir un impact carbone si on achète de l’autre coté de la planète.

Bien évidement je ne me permet de juger les achats des autres, mais je m’interroge. A t’on besoin de tout cela, alors que d’autres n’ont rien. Peut on vivre sans tout cela, sans ce superflu, sans ce besoin de posséder. Et surtout, est ce que l’on est plus heureux.

Dit moi ce que tu en pense, ton avis qui sera peut être différent du mien m’intéresse. Aller, je te dit à vendredi.

 

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « La « sur »consommation, mon avis, ou mes interrogations. »

  1. Je me fais la même réflexion, surtout depuis que je suis en Arabie ou il n’y a rien a faire mise a part les mall. Je limite plus mes achats depuis quelques temps. A quoi ça sert d’avoir 13 bâtons de rouge à lèvre ? Au final j’utilise toujours les mêmes. J’essaie surtout d’apprendre aux enfants à faire attention à leurs achats, à vérifier qu’ils n’en n’ont pas déjà ou qu’ils en ont réellement besoin. Merci pour cet article. Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis également dans ce genre de réflexion depuis quelques temps… Je n’ai jamais été une acheteuse compulsive (bourse d’étudiante oblige aussi ^^) mais depuis que je fais de la couture, ma vision de la consommation a encore plus changé. Je n’arrive pas à trouver du plaisir dans l’achat compulsif, chaque achat suit une cheminement : en ai-je besoin, à quel point ? etc… Et au final j’aime cette façon réfléchie d’acheter qui me fait beaucoup savourer les choses et leur donne plus de valeurs. Merci de partager cette petite réflexion intéressante en tout cas 🙂 !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s